Photos - Nouvelle journée tragique en Méditerranée: 25 personnes retrouvées sans vie et 246 sauvées par MSF

Jeudi 27 octobre 2016 — Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous une série de photos après une nouvelle journée tragique en mer Méditerranée ce mercredi. Les équipes de MSF, à bord du bateau de recherche et de sauvetage Bourbon Argos, ont secouru 246 personnes à bord de deux embarcations mais ont découvert les corps sans vie de 25 autres. Pour info, nous avons décidé de ne pas partager les photos les plus choquantes par respect pour les victimes.

Hier, les Nations Unies ont annoncé que plus de 3800 personnes avait déjà perdu la vie en 2016 en tentant la traversée de la Méditerranée.

Je suis à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Cordialement,

Raphaël Piret

Nouvelle journée tragique en Méditerranée: 25 personnes retrouvées sans vie et 246 sauvées par MSF

Rome 26 octobre 2016 : le 25 octobre en fin de journée, 25 hommes et femmes sont décédés en Méditerranée centrale et ont été retrouvés dans un bateau en caoutchouc surchargé par le Bourbon Argos, bateau de recherche et sauvetage de MSF à environ 26 miles nautiques des côtes libyennes. 107 survivants ont été secourus du même bateau et 139 d’un autre raft en caoutchouc.

« Quand nous sommes arrivés à hauteur du premier bateau, nous avons fait monté les 107 survivants à bord mais nous n’avons pas pu récupérer les onze corps sans vie, car nous avons été appelés pour une autre urgence dans les environs, » raconte Michele Telaro, Coordinatrice de terrain MSF sur le Bourbon Argos. « Après avoir secouru ces 139 autres personnes, nous y sommes retournés et nous avons découvert que dans le fond du bateau, 25 victimes, probablement suite à l’inhalation de carburant, étaient cachées sous un mélange d’eau de mer et de carburant. Nous avons eu besoin de  trois heures pour retirer onze corps car le mélange d’essence et d’eau était si puissant que nous ne pouvions juste pas prendre le risque d’être dans ces bateaux pendant de longues périodes. C’était horrible ».

Comme il faisait déjà sombre et que nous ne voulions pas retarder l’opération jusqu’au lever du soleil, l’équipe de MSF a fait appel à l’ONG Sea Watch afin de récupérer les corps qui étaient toujours dans le bateau en caoutchouc. Sea Watch a transféré un autre corps récupéré d’un incident sans rapport dans la morgue du Bourbon Argos et a ensuite récupéré les 14 cadavres.

Parmi les personnes secourues, 23 ont eu besoin de soins médicaux suite à des brûlures chimiques, 11 d’entre elles ont été classifiées de sévère. Sept patients ont nécessité une évacuation médicale et deux personnes étaient si blessées qu’elles ont été emmenées par hélicoptère pour des soins urgents en Italie. La vie d’une jeune femme a été sauvée par l’équipe médicale à bord qui l’a intubée et stabilisée avant l’évacuation. Les survivants, parmi lesquels se trouvait le mari d’une victime ainsi que son enfant âgé de 18 mois, ont reçu une aide psychologique immédiate par l’équipe MSF et recevront un soutien supplémentaire ainsi que des soins par l’équipe MSF de premiers soins psychologiques une fois arrivés sur les côtes italiennes.

« C’est une tragédie, mais nous ne pouvons pas dire qu’aujourd’hui est un jour exceptionnel en mer. Les dernières semaines ont été horrifiques pour nos équipes de sauvetage et pour d’autres bateaux impliqués dans les opérations continues de sauvetage, et bien trop d’hommes, femmes et enfants meurent. Les opérations de sauvetage en mer sont devenues une course à travers un cimetière maritime et nos équipes sont submergées par une crise politique qui nous rend impuissants face à la perte de vies humaines », déclare Stefano Argenziano, repsonsable des opérations pour MSF en ce qui concerne la migration. « 2016 sera bientôt déclarée comme l’année la plus meurtrière en Méditerranée centrale. Combien de tragédies comme celle-ci avons-nous besoin avant que les dirigeants européens changent leurs priorités mal placées sur la dissuasion et procurent des alternatives sécurisées à la mer ? »

En 2016, 327 800 personnes sont arrivées en Europe par bateau et 3740 vies ont été perdues en mer selon le HCR. MSF a des équipes à bord de trois bateaux en Méditerranée centrale et a sauvé plus de 17 000 personnes depuis le début des opérations en avril de cette année. Face à cette tragédie, MSF répète une nouvelle fois que, bien que les opérations de recherche et sauvetage sauvent des vies, procurer des routes sécurisées et légales est la seule manière de mettre fin à ses morts en mer. 

Borja Ruiz Rodriguez/MSF
Borja Ruiz Rodriguez/MSF
Borja Ruiz Rodriguez/MSF
Borja Ruiz Rodriguez/MSF
Borja Ruiz Rodriguez/MSF