MSF demande à Pfizer et GSK de réduire le prix du vaccin contre la pneumonie

Ce jeudi est la journée mondiale de la pneumonie, maladie qui tue un million d'enfants par an

Mercredi 11 novembre 2015 — MSF lance ce jeudi, journée mondiale de la pneumonie, une pétition internationale appelant les laboratoires pharmaceutiques Pfizer et GlaxoSmithKline (GSK) à réduire le prix du vaccin contre la pneumonie a 5 dollars par enfant (soit 4,50 € pour les trois doses nécessaires du vaccin) dans tous les pays en développement et pour les organisations humanitaires.

Pendant plusieurs années, MSF a mené des négociations - infructueuses - avec les deux laboratoires afin de faire baisser le prix du vaccin pour ses projets dans les pays en développement et pour répondre aux crises humanitaires. Aujourd’hui, MSF appelle à une mobilisation internationale afin de faire pression sur Pfizer et GSK. Responsable de près d’un million de décès d’enfants chaque année, la pneumonie est la principale cause de mortalité infantile dans le monde.

“Le vaccin contre la pneumonie est celui qui se commercialise le mieux à travers le monde. L’année dernière Pfizer en a vendu pour un montant de 4,4 milliards de dollars à travers le monde, explique le Dr Manica Balasegaram, directeur de la Campagne d’accès aux médicaments essentiels (CAME) de MSF. Les prix pratiqués par Pfizer et GSK pour le vaccin contre la pneumonie sont tels que de nombreux gouvernements et organisations humanitaires ne peuvent pas vacciner les enfants. Apres avoir engrangé 28 milliards de dollars depuis les mises sur le marché, nous pensons que GSK et Pfizer peuvent baisser leurs prix, afin que tous les pays en développement puissent protéger leurs enfants contre cette maladie mortelle”.

Pour le lancement de sa pétition, MSF va tenter de remettre 17 millions de faux dollars à Ian Read, PDG de Pfizer, au siège social du laboratoire, à New York. MSF a également fait placer une affiche dans l’abribus situé devant l’entrée des bureaux de Pfizer, demandant : “ Pfizer, pourquoi les vaccins sont inaccessibles pour les enfants qui en ont besoin? ”

En janvier, MSF a publié la deuxième édition de son rapport The Right Shot : généraliser l'accès à des vaccins abordables et mieux adaptés. Ce dernier montre qu’il coûte aujourd’hui 68 fois plus cher de vacciner un enfant, dans les pays les plus pauvres, qu’en 2001. De nombreux pays n'ont pas accès aux vaccins les plus récents - les plus chers - comme celui contre les infections à pneumocoque.

“ En tant que médecins, nous avons vu trop d’enfants mourir d’une pneumonie. Tant que tous les pays n’auront pas accès à ce vaccin, nous ne relâcherons pas nos efforts, ajoute le Dr Balasegaram. Nous demandons, aujourd’hui,  au plus grand nombre, de rejoindre notre campagne internationale et de signer la pétition afin d’obtenir de Pfizer et de GSK qu’ils baissent le prix du vaccin contre la pneumonie”.

En mai dernier, les représentants de 193 gouvernements - réunis à Genève pour l’Assemblée mondiale de la santé - ont adopté à l’unanimité une résolution historique appelant à garantir des prix plus abordables pour les vaccins, ainsi que davantage de transparence sur les mécanismes fixant ces  prix. Les représentants de plus de 50 pays ont insisté sur l’augmentation des disparités générées par le poids financier de plus en plus important des vaccins, et notamment des plus récents.  Alors que certains pays ne peuvent utiliser ces nouveaux vaccins, d’autres risquent, à terme, de ne pas pouvoir les maintenir dans leurs programmes de vaccination actuels.

“A quoi bon mettre au point  des vaccins aptes à  sauver des vies, si les plus vulnérables n’ont pas les moyens de les acheter ?”, conclut le Dr Balasegaram.

SIGNEZ LA PETITION FR.AFAIRSHOT.ORG