MSF condamne l’attaque d’un de ses bateaux de sauvetage en mer Méditerranée

Vendredi 26 août 2016 — Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous un communiqué dans lequel MSF dénonce et condamne l'attaque d'un de ses bateaux de sauvetage en Méditerranée par un groupe armé à bord d'une embarcation rapide. L'attaque, qui a eu lieu au large de la Libye, n'a pas fait de blessés et les assaillants ont finalement quitté notre bateau tandis que notre équipe s'était réfugiée dans un espace sécurisé. Leur identité et leur motivation restent inconnues.

Pour info, des interviews sont envisageables dans la mesure du possible.

Cordialement,

Raphaël Piret

Le 17 août 2016, durant la conduite d’opérations de recherche et de sauvetage au large des côtes libyennes, le bateau de sauvetage de Médecins Sans Frontières (MSF) « Bourbon Argos » a été approché et attaqué par un groupe d’hommes armé à bord d’une embarcation rapide non-identifiée. MSF condamne fermement cet acte violent envers une organisation médicale humanitaire, dont le seul objectif en Méditerranée est de mener des activités de recherche et de sauvetage en l’absence de passages sécurisés et légaux pour ceux qui fuient les conflits armés, les désastres et l’extrême pauvreté.

L’attaque a eu lieu à 24 miles nautiques au nord des côtes libyennes. Des hommes armés à bord de l’embarcation rapide ont tiré des coups de feu à 400-500 mètres en direction du Bourbon Argos et sont ensuite montés à bord du navire. Il n’y avait pas de personnes secourues à bord ce jour-là et aucun des membres d’équipage ou de membre MSF n’a été blessé.

 « Bien que nous ne connaissons pas l’identité des attaquants ou leur motivation, notre évaluation initiale des faits montre qu’ils étaient professionnels et bien entraînés », déclare Sefano Argenziano, coordinateur des opérations MSF. « C’était une attaque sérieuse et inquiétante, avec des tirs vers notre bateau qui auraient pu mettre notre personnel en grave danger physique ». Il était 9h15 du matin quand l’incident a commencé et l’embarcation a été repérée. Vu le manque d’identification claire et de communication et sans réponse radio de la part d’embarcation pendant qu’il approchait le Bourbon Argos, l’équipe a pris des mesures de précaution en se déplaçant dans une zone de sécurité prévue sur le navire. Les hommes armés sont montés à bord du Bourbon Argos et ont circulé à bord. Ils ont quitté le navire approximativement 50 minutes plus tard sans voler ou déplacer quelque chose. Les dégâts sur le bateau étaient minimes, avec des impacts de quelques balles. Grâce aux procédures de sécurité mises en oeuvre, tous les membres de l’équipe sont restés en sécurité durant tout l’incident dans la zone de sécurité.

Les activités de recherche et sauvetage dirigées par MSF depuis l’Italie et Malte en Méditerranée se poursuivront à bord de ses deux autres bateaux, l’Aquarius et le Dignity I, en partenariat avec SOS Méditerranée. MSF et ses partenaires continueront à procurer des soins d’urgence et de l’aide médicale aux personnes sauvées.

« Avec le nombre de décès qui continue d’augmenter dramatiquement et, avec la détérioration de la situation en Libye, nous considérons toujours que l’approche de l’Europe, focalisée sur la dissuasion et sur la sécurité, est dangereusement myope et complètement inadéquate pour répondre à cette crise », poursuit Stefano Argenziano. « La recherche et le sauvetage sont des mesures seulement palliatives afin de couvrir le manque de passages légaux et sécurisés. Mais aujourd’hui, plus que jamais, il y a un besoin pour l’EU et ses Etats membres de mettre en place un mécanisme proactif afin de sauver des vies et d’aider les personnes en quête de sécurité ». MSF continue d’insister sur le besoin d’alternatives sécurisées et légales pour ceux qui traversent la Méditerranée centrale comme seul moyen d’empêcher les morts en mer.

Depuis le début des opérations le 21 avril 2016, les équipes MSF à bord du Dignity I, Bourbon Argos et Aquarius (en partenariat avec SOS Méditerranée) ont sauvé 10.925 personnes durant 84 différentes opérations de sauvetage.

 

Published with Prezly