L’argent supplémentaire pour le Fonds Mondial occulte les vrais problèmes

Mardi 20 septembre 2016 — Le Fonds Mondial de lutte contre la malaria, le SIDA et la tuberculose, a vu son financement rehaussé à 12,9 milliards de dollars. Le but était d’atteindre les 13 milliards de dollars. Cette bonne nouvelle masque le fait que le Fonds Mondial réduit ainsi ses ambitions et que certains pays sont laissés de côté dans leur lutte contre les trois maladies mortelles.

"En réduisant ses ambitions, le Fonds Mondial ne se concentre pas sur ce qui permet de réduire le fossé des besoins et sur les défis qui découlent du combat contre le SIDA, la tuberculose et la malaria. La célébration du refinancement sonne creux si cela signifie réduire le soutien des pays aux revenus moyens qui sont confrontés aux épidémies grandissantes et aux autres pays dont les besoins sont largement non comblés.

MSF demande au Fonds Mondial d’effectuer un calcul honnête et réel de l’impact de ces politiques. Le Fonds Mondial doit continuer à augmenter et mobiliser des ressources additionnelles et cela, prioritairement."

 Mit Philips, conseillère santé chez Médecins Sans Frontières

 

Published with Prezly