Haïti: MSF continue de déployer ses activitiés pour répondre au choléra et aux autres besoins médicaux

Jeudi 13 octobre 2016 — Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous l'update des opérations de MSF en Haïti suite au passage de l'ouragan Matthew.

Cordialement,

Raphaël Piret

HAÏTI: MSF CONTINUE LE DEPLOIEMENT DE SES ACTIVITES POUR REPONDRE AU CHOLÉRA ET AUX AUTRES BESOINS MÉDICAUX

12 octobre 2016 —Suite au passage de l’ouragan Matthew en Haïti, les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) se déploient pour prendre en charge les blessés et les personnes touchées par le choléra ou d’autres problèmes médicaux. Elles procurent également un soutien aux structures médicales locales.

Beaucoup de communautés le long de la côte dans le sud d’Haïti, ainsi que dans les terres du département de Grande Anse, ont été sévèrement touchées par l’ouragan. Ce sont des zones où l’accès à l’eau potable et les conditions sanitaires étaient déjà insuffisantes et où l’offre de soins de santé était souvent faible et sous-financée.  Les risques sanitaires pour les habitants ont fortement augmenté suite aux pertes de vies et aux dommages et destructions causés aux maisons, aux structures de santé et aux routes.

À Port-à-Piment, dans le département du Sud, une équipe MSF a soigné 87 patients atteints du choléra le 11 octobre. Beaucoup d’entre eux venaient de Chardonnière et de Port-à-Piment. MSF construit un centre de traitement choléra de 150 lits à Port-à-Piment. L’équipe MSF a également soigné au total 77 personnes pour blessures depuis son arrivée dans la ville.

À Les Anglais, une équipe MSF a soigné des personnes blessées et pris en charge 16 personnes atteintes du choléra.

À Jérémie, une équipe MSF a soigné plus de 450 patients blessés en trois jours. MSF soutient l’hôpital de la ville de Saint Antoine et mène des cliniques mobiles dans la zone.

À Petit Trou, dans le département de Nippes, deux centres médicaux locaux ont été endommagés par l’ouragan. Une clinique mobile MSF a soigné près de 400 patients jusqu’à présent à Petit Trou ainsi qu’ailleurs à Nippes. Les problèmes médicaux rencontrés comprennent des infections urinaires, des blessures causées par l’ouragan, des cas de fièvre, des infections de la peau et des diarrhées.

Dans les départements de l’Arbonite et du Nord-ouest, MSF prévoit de procurer des tentes, des lits et des fournitures médicales aux centres de santé endommagées par l’ouragan.

MSF est également occupée à mener des évaluations dans le sud-est et continue la surveillance épidémiologique dans le département de l’Ouest ainsi que dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Les équipes MSF continuent de donner la priorité aux zones où les besoins n’ont pas encore été évalués et où l’aide n’est pas encore arrivée. 

Outre son intervention d’urgence, MSF gère de multiples projets dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince: l’unité des grands brûlés de l’hôpital Drouillard, le centre d’urgence Martissant 25, l’hôpital chirurgical d’urgence Nap Kenbe, le centre de référence des Urgences en Obstétrique (CRUO), la clinique des survivants de violences sexuelles Pran Men’m et le centre de traitement choléra Figaro qui peut être opérationnel en quelues heures. MSF soutient également le centre Diquini pour les patients atteints de choléra.

Published with Prezly