Haïti : des milliers de personnes prises au piège des affrontements armés dans la capitale

Haïti : des milliers de personnes prises au piège des affrontements armés dans la capitale

Des milliers de personnes sont prises au piège, sans eau potable, nourriture ou soins médicaux, dans une partie du quartier de Cité Soleil, à Port-au-Prince, alors que des groupes armés s'affrontent pour le contrôle de la zone alerte Médecins Sans Frontières (MSF). L’organisation appelle les groupes armés à épargner les civils et les organisations de secours qui le peuvent à répondre aux besoins urgents de la population.

Brooklyn, un quartier isolé de Cité Soleil dont la population se compterait en milliers d'habitants, se trouve dans une zone côtière marécageuse, juste au nord d'un terminal pétrolier. Depuis le 8 juillet, date à laquelle les combats ont éclaté à Cité Soleil, les habitants n'ont pas pu quitter Brooklyn à cause des violents affrontements, et les camions d'eau potable, dont les habitants dépendent, n'ont pas pu entrer.

« Nous appelons tous les belligérants à permettre le passage des secours vers Brooklyn et à épargner les civils», a déclaré Mumuza Muhindo, chef de mission MSF. «Nous appelons également la communauté humanitaire à répondre aux besoins urgents de la population de Brooklyn et des autres quartiers touchés par les combats, notamment en eau, nourriture et soins médicaux.»

Un vrai champ de bataille

Trois agents de santé communautaire de MSF qui vivent à Brooklyn ont soigné les blessés dans une clinique privée qui est le seul établissement de santé encore en activité dans l'enclave. Le 10 juillet, MSF a pu évacuer de la clinique 12 patients ayant des besoins urgents, dont des personnes blessées par balle, des femmes enceintes et un enfant présentant un problème de santé urgent.

« Le long de la seule route menant à Brooklyn, nous avons rencontré des cadavres en décomposition ou brûlés. Il peut s'agir de personnes tuées lors des affrontements ​ ou essayant de fuir et qui ont été abattues. C'est un vrai champ de bataille. Il n'est pas possible d'estimer combien de personnes ont été tuées », explique Mumuza Muhindo, chef de mission MSF « Malheureusement, c'est un quartier où une grande partie des ordures de la ville est déversée dans un grand canal. La population n'a déjà habituellement pas accès à l'eau, ni à l'électricité, et les besoins de soins de santé et de latrines sont immenses. Les combats actuels aggravent encore une situation déjà extrêmement chaotique. »

MSF poursuit ses tentatives d'évacuation des personnes ayant des besoins médicaux critiques à Brooklyn, tandis que de nombreux autres habitants demandent également de l'aide pour quitter la zone, mais n'y parviennent pas.

MSF continue ses activités dans d'autres quartiers malgré les difficultés

MSF continue de soigner les victimes de violence dans d'autres quartiers de Cité Soleil. Le personnel du centre d'urgence de MSF à Drouillard a stabilisé les patients blessés et les a dirigés vers les hôpitaux lorsque cela était possible. Aujourd'hui, le personnel a ouvert une salle d'opération au sein de l’établissement, afin de commencer à fournir des soins chirurgicaux d'urgence sur place. Ce travail a été rendu difficile, en partie à cause des affrontements armés dans le voisinage immédiat du centre d’urgence de MSF, qui ont obligé le personnel médical à se réfugier dans une salle sécurisée pendant plusieurs heures.

L'hôpital MSF de Tabarre, où de nombreux blessés sont référés, augmente sa capacité à traiter les victimes de traumatismes. Depuis le 8 juillet, les équipes chirurgicales de Tabarre ont effectué environ 15 procédures chirurgicales par jour pour les patients blessés.

«Notre principal objectif ici est de sauver autant de vies que possible», explique Jean-Gilbert Ndong, coordinateur médical de MSF.

Céline Ronquetti Attachée de Presse, MSF Brussels

 

A propos de MSF/AZG

Médecins Sans Frontières est une organisation médicale humanitaire d’urgence, active dans plus de 70 pays du monde.