Fake news : réservez chez MSF votre voyage pour la nouvelle destination de rêve, la Centrafrique !

MSF lance une action digitale en Belgique, sous la forme d’une campagne publicitaire touristique, pour sortir de l’oubli la crise en République centrafricaine.

Mardi 9 mai 2017 — Fake news : réservez chez MSF votre voyage pour la nouvelle destination de rêve, la Centrafrique

MSF lance une action digitale en Belgique, sous la forme d’une campagne publicitaire touristique, pour sortir de l’oubli la crise en République centrafricaine.

Des récifs coralliens à couper le souffle, des glaciers aux pistes de ski immaculées, des balades en chameau sur des plages de sable fin… Le tout en plein cœur de l’Afrique ! La nouvelle destination à la mode pour des vacances de rêve est sans conteste la République Centrafricaine. Un tableau trop beau pour être vrai ? Effectivement. La Centrafrique est un pays tellement oublié et méconnu du reste du monde qu’on pourrait croire (presque) n’importe quoi à son sujet.

C’est pourquoi MSF lance une action digitale, sous la forme d’une campagne publicitaire touristique, pour attirer l’attention du public belge sur la Centrafrique, théâtre de l’une des pires crises humanitaires dans le monde, avec une violence chronique, un accès quasi impossible aux soins de santé et des centaines de milliers de personnes déplacées ou réfugiées. Objectif : sortir de l’oubli la Centrafrique. Un pays que MSF n’a pas oublié, avec 2.700 collaborateurs et 13 projets médicaux fournissant des soins gratuits à la population centrafricaine.

Via du bannering et des vidéos, l’action met l’accent sur des attractions littéralement incroyables que l’on peut trouver en République centrafricaine. Le public est invité à visiter le site www.visiteRCA.be où il peut s’informer davantage sur la situation dans le pays via une série… de « faits alternatifs », et relayer vidéos et affiche (#visiteRCA) pour donner un maximum de visibilité à cette crise oubliée.

 « Depuis la fin officielle de la guerre civile, de nombreux acteurs internationaux se sont désengagés », déplore Emmanuel Lampaert, chef de mission MSF en République centrafricaine. « Pourtant, nos équipes constatent tous les jours sur le terrain que la grande majorité des Centrafricains est toujours prisonnière d’une spirale ininterrompue de violence et privée d’accès aux services de base tels que les abris, la nourriture, l’eau potable et les soins de santé. Il est capital de ne pas oublier cette population dont plus de la moitié dépend de l’assistance humanitaire pour sa survie. »

La République centrafricaine et les activités de MSF

En 2014, un accord de paix a officiellement mis fin à la sanglante guerre civile qui ravageait la République centrafricaine. Mais aucune des parties au conflit n’a réellement été désarmée et démobilisée. La violence perdure et atteint parfois un niveau inouï. Les anciennes alliances se sont effritées et des factions autrefois proches se battent aujourd’hui entre elles. Des régions entières du pays échappent au contrôle des autorités et un Centrafricain sur cinq est encore déplacé ou réfugié aujourd’hui. Les infrastructures médicales, dont les trois quarts ont été détruites ou endommagées, n’ont jamais été réhabilitées.

Après la tenue d’élections dans le pays en 2016, certains acteurs internationaux ont évoqué une normalisation de la situation. Organisations humanitaires et pays donateurs ont dès lors commencé à se désengager. Présente depuis plus de 20 ans, MSF est pour sa part plus active que jamais en Centrafrique, troisième pays d’intervention de l’organisation dans le monde en termes d’activités. Avec 13 projets répartis dans 9 préfectures, MSF offre gratuitement des soins médicaux à une population particulièrement vulnérable. (Plus d’infos: msf-azg.be/fr/country/république-centrafricaine)

Pour tout renseignement ou demande d’interview:

Raphaël Piret : 0475/406076

Pour info, Emmanuel Lampaert, chef de mission en Centrafrique, est à Bruxelles cette semaine et disponible pour des interviews.

L'incroyable République centrafricaine

L'incroyable République centrafricaine

Published with Prezly