Dossier: retour sur 100 jours de conflit en Ukraine et sur la crise humanitaire

Dossier: retour sur 100 jours de conflit en Ukraine et sur la crise humanitaire

Introduction

MSF emploie actuellement environ 160 employés internationaux en Ukraine et compte plus de 490 employés ukrainiens. Nos collègues travaillent en tant que personnel médical, notamment des médecins, des infirmiers et des psychologues, mais aussi dans la logistique, l'administration et la gestion. Depuis le 24 février, MSF a apporté plus de 485 tonnes de matériel médical et de secours en Ukraine.  

Nous avons actuellement des équipes à Berehove, Bila Tserkva, Dnipro, Ivano-Frankivsk, Kharkiv, Kiev, Lviv, Mukachevo, Odessa, Poltava, Pokrovsk, Uzhhorod, Kropyvnytskyi, Vinnytsia et Zhytomyr.  

En Ukraine, on estime que 7,7 millions de personnes sont déplacées ( selon le HCR). Un peu plus de 5,6 millions de personnes ont traversé l'Ukraine vers les pays voisins comme la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie, la Moldavie, la Roumanie, le Belarus et la Russie (selon le HCR, 3 mai 2022).  

 

Story image

 

 

Que voyons-nous sur place ?  

 Les civils ne sont pas épargnés et ne peuvent pas fuir en toute sécurité 

Il y a un mépris total pour la sécurité des civils - les gens sont tués et blessés dans leurs maisons et lorsqu'ils essaient de fuir vers des endroits plus sûrs. Nous voyons des personnes âgées blessées parce qu'elles n'ont pas pu se rendre au sous-sol à temps avant que leur immeuble ne soit touché. Nous nous occupons de personnes extrêmement vulnérables, notamment de jeunes enfants et de personnes âgées, qui s'abritent sous terre pendant des semaines, notamment dans des stations de métro. Ils vivent dans la peur constante des bombardements et des tirs d'obus. Les attaques touchent souvent des zones résidentielles très fréquentées et des infrastructures civiles, telles que des hôpitaux et des gares.  

L'attaque au missile contre la gare très fréquentée de Kramatorsk, début avril, où des centaines de civils attendent patiemment les trains qui les emmèneront vers des régions plus sûres de l'Ukraine, est scandaleuse et répugnante.  

Une équipe MSF se trouvait aussi dans un hôpital de Mykolaiv lorsque celui-ci et les zones civiles environnantes ont été touchés par des frappes aériennes. 

Les médecins ukrainiens ont besoin d'un soutien ciblé  

Le système de santé ukrainien est solide et de nombreux hôpitaux disposent d'un personnel bien formé et expérimenté. Cependant, ils ont besoin d'un approvisionnement stable en équipements médicaux pour continuer à traiter les patients. Les chaînes d'approvisionnement médicales et autres ont été gravement affectées par les combats violents qui se poursuivent dans de nombreuses régions. La plupart des médecins et des hôpitaux ukrainiens n'ont pas eu à faire face à des blessures de guerre et à un grand nombre de victimes ces dernières années. 

Nos équipes travaillent directement avec les médecins ukrainiens pour savoir exactement ce dont ils ont le plus besoin en ce moment, et aussi ce dont ils pensent avoir besoin dans les semaines à venir. MSF fournit aux humanitaires ukrainiens le matériel médical dont ils ont besoin, leur offre un soutien technique et des formations sur la manière de traiter simultanément un grand nombre de blessés, et allège la pression en évacuant les patients vers des hôpitaux situés dans des régions plus sûres du pays, notamment grâce à nos trains médicaux.   

 “Nous travaillons avec les établissements de santé proches des lignes de front dans l'est de l'Ukraine afin de nous assurer qu'ils disposent d'une quantité suffisante de fournitures adéquates pour continuer à soigner les patients, même s'ils sont coupés des lignes d'approvisionnement par de violents combats. Pour certaines installations, nous fournissons également un soutien logistique afin qu'elles puissent disposer de leur propre alimentation électrique autonome via des générateurs et de l'énergie solaire, ainsi que d'eau potable pour une durée pouvant aller jusqu'à une semaine.,” explique Brice de le Vingne, responsable des urgences chez MSF.  

"Les demandes d'évacuation par nos trains* ne cessent d'affluer. Les hôpitaux de l'est et du sud nous disent qu'ils doivent libérer de l'espace car de nouveaux patients arrivent sans cesse. Parfois, nous évacuons des patients qui sont là depuis très longtemps, et parfois ce sont des blessés de guerre récents qui sont en soins post-opératoires après leur première opération. Mais nous avons également eu un grand nombre de personnes âgées qui n'ont pas pu se rendre assez rapidement dans des sous-sols ou d'autres endroits plus sûrs en cas de bombardement ou d'obus. Et 80 orphelins et autres enfants blessés sur la plate-forme de Kramatorsk lorsqu'elle a été touchée par une roquette.,” déclare Christopher Stokes, chef de mission MSF en Ukraine.  

"MSF déploie désormais aussi des ambulances pour évacuer médicalement les patients des hôpitaux situés plus près des zones de guerre active à l'est, dans les oblasts de Donetsk et de Luhansk. Nous organisons le service depuis Dnipro et Povrosk, en nous référant d'un hôpital à l'autre. L'équipe peut ensuite organiser une évacuation continue vers Lviv à bord du train médical de Médecins Sans Frontières, si nécessaire.,” explique Brice de le Vingne, responsable des urgences chez MSF. 

*MSF organise des évacuations médicales avec deux trains en coopération avec les chemins de fer ukrainiens. Sur 22 parcours d'une durée de 24 à 30 heures, 594 patients ont été évacués, dont 78 orphelins (chiffres du 1er juin 2022). Vous voulez en savoir plus ? Contactez Céline Ronquetti à l'adresse [email protected]els.msf.org ou au 0475 40 60 76. 

Les personnes vulnérables ont besoin de soins de santé primaires et de traitements pour les maladies chroniques 

Le système de santé et le personnel médical sont désormais entièrement dédiés au traitement des blessés de guerre. Cela entraîne des lacunes dans les autres soins de santé. Dans certaines régions, les soins de santé primaires et l'approvisionnement en médicaments sont considérablement perturbés. Nous constatons de réels problèmes pour les personnes vulnérables souffrant de maladies chroniques, les personnes âgées et les personnes souffrant d’un handicap, qu'elles soient restées sur place ou qu'elles aient fui vers des zones plus sûres. 

MSF comble ces lacunes en offrant un accès aux soins de santé primaires essentiels aux personnes qui ont fui leur domicile, qui s'abritent des combats ou qui vivent dans des zones précédemment occupées. Nous veillons à ce que les personnes vulnérables souffrant de maladies chroniques telles que l'hypertension, le diabète, l'asthme et les maladies cardiaques continuent à recevoir les soins et les médicaments dont elles ont besoin pour que leur état ne s'aggrave pas.  

“Grâce à des cliniques mobiles installées dans les stations de métro de la ville, nous aidons les personnes qui ont cherché à s'abriter des bombardements intenses. À Zhytomyr, nous fournissons aux patients atteints de tuberculose de la nourriture et des kits d'hygiène afin qu'ils puissent poursuivre leur traitement. Nous aidons l'hôpital régional de lutte contre la tuberculose et transportons des échantillons pour les tests, afin de pouvoir suivre les progrès des patients,” déclare Christopher Stokes, chef de mission MSF en Ukraine. 

Les personnes traumatisées ont besoin de soins de santé mentale  

Nous voyons que les gens sont totalement dévastés par ce qu'ils ont vécu, ainsi que par l'incertitude et la peur que cette guerre a provoqué. L'anxiété, les crises de panique et les problèmes de sommeil sont des symptômes courants que nos équipes observent dans de nombreuses régions d'Ukraine, que les personnes aient fui les combats ou soient restées dans les zones attaquées.  

Les activités de santé mentale prennent également leur place dans l'assistance de MSF aujourd'hui. Nous renforçons les capacités des psychologues ukrainiens et formons les premiers intervenants à fournir une première aide psychologique. Dans plusieurs endroits, nous étendons nos activités afin de fournir des conseils individuels et collectifs en matière de santé mentale, et de veiller à ce que les personnes souffrant de troubles psychiatriques aient accès aux médicaments et aux soins.  

Dans le centre d'hébergement de Zaporizhzhya et dans les centres d'hébergement des environs, nous apportons un soutien en matière de santé mentale aux personnes qui ont pu s'échapper des zones de conflit intense, comme Marioupol et d'autres parties des oblasts de Donetsk et de Luhansk. Hostomel, près de Kiev, a connu de violents combats dès les premiers jours de la guerre jusqu'au début du mois d'avril et a été sous le contrôle des forces russes pendant plusieurs semaines.  

Même après le départ des troupes russes et la fin des combats, les gens avaient peur de quitter leur maison. Notre équipe de santé mentale reçoit des patients, y compris des enfants, souffrant de graves problèmes de santé mentale tels que des troubles du sommeil, des crises de panique et de l'anxiété.,” explique Brice de le Vingne, responsable des urgences chez MSF. 

 Nos activités sur place 

 Centre de l’Ukraine 

Kyiv 

  • À Hostomel, dans la banlieue de Kyiv, nos équipes ont travaillé aux côtés de médecins ukrainiens pour relancer les soins médicaux dans une communauté dévastée par des semaines de combats intensifs. Même après le départ des forces russes, les gens étaient initialement trop effrayés pour quitter les sous-sols. Les cliniques mobiles, les consultations médicales d'urgence et les références fonctionnent à nouveau. Une équipe de santé mentale MSF offre des consultations individuelles, ainsi que des conseils et des évaluations en groupe. 
  • À Kyiv, nous assurons le suivi de plus de 1000 patients atteints de maladies non transmissibles, principalement des personnes âgées et vulnérables. Des bénévoles nous aident à livrer les médicaments au domicile des patients.  
  • Nous avons mis en place une ligne d'assistance téléphonique pour les survivants de violences sexuelles et de violences domestiques, offrant des consultations confidentielles et la délivrance de médicaments pour prévenir le VIH, les IST et les grossesses non désirées dans les Oblasts de Kyiv et de Chernihiv. Ce service fonctionne également à Kharkiv. 
  • Nous soutenons les centres d'accueil pour les survivants de violences sexuelles autour de Kyiv par des formations et des consultations de santé mentale. 
  • A Bila Tserkva, à 80 km au sud de Kyiv, un hôpital spécialisé en chirurgie a été identifié. Une équipe MSF dirige une formation de deux jours sur la gestion d'un afflux massif de blessés et des dons ont été faits aux structures de santé de l'Oblast. 
  • À Fastiv, Makariv et Borodianka, nous nous efforçons de soutenir les personnes âgées et les personnes déplacées qui souffrent de maladies chroniques par le biais de cliniques mobiles et de soins à domicile. Un soutien psychosocial est proposé ainsi que des consultations médicales, tandis que des formations sont offertes aux structures sanitaires locales. 

 Kropyvnytskyi 

  • Une équipe MSF effectue des dons médicaux, des formations pour les professionnels de santé et les premiers intervenants, distribue des articles de première nécessité dans les abris pour personnes déplacées et organise des sessions de psychoéducation avec des groupes de personnes déplacées et des consultations individuelles en santé mentale dans la ville et les zones périphériques. 

 Sud de l’Ukraine 

Mykolaiv en Odessa 

  • Pour aider les structures de santé ukrainiennes à faire face à un afflux potentiel de blessés, les équipes MSF ont formé des centaines de médecins et d'infirmiers à trier les patients en fonction de la gravité de leurs blessures. Cette étape est essentielle pour garantir que les patients soient traités de manière appropriée dans une situation d'urgence. 
  • À Mykolaiv, MSF finance également le travail des bénévoles locaux qui apportent des équipements médicaux et logistiques à l'intérieur et à l'extérieur de la ville assiégée. 

 Nord de l’Ukraine 

Chernihiv 

  • Autour de Chernihiv, nous gérons des cliniques mobiles dans plusieurs villages voisins pour répondre aux besoins de santé. Nous offrons des consultations externes pour les maladies non transmissibles ainsi qu'un soutien en matière de santé mentale et d'identification des violences sexuelles et sexistes.  
  • De plus, nous atteignons les patients de l'Oblast de Chernihiv grâce à notre ligne d'assistance téléphonique pour les violences sexuelles et sexistes, située à Kyiv. 

Kharkiv 

  • La situation à Kharkiv est devenue relativement stable, et les autorités ont demandé aux gens de partir afin de reprendre les services du métro. La plupart des personnes qui s'y réfugient souffrent de stress et de traumatismes psychologiques dus à la guerre, et le calendrier du retrait progressif n'est pas encore clair, nous poursuivrons donc nos activités tant que nous en verrons la nécessité.  
  • Nous gérons également une clinique mobile autour de Derhachi, au nord de Kharkiv, en essayant d'atteindre les personnes vulnérables qui ont besoin de soins médicaux, et nous ferons don de nourriture et de kits contenant des articles non alimentaires à Chuhuiv, à l'est de la ville. Ces dernières semaines, les forces ukrainiennes ont réussi à repousser les forces russes et l'intensité des bombardements a quelque peu diminué.  
  • Par ailleurs, les autorités locales ont annoncé que les personnes réfugiées dans les stations de métro devront quitter les lieux - lorsque le service de métro devrait reprendre. Cela entraînera une réorientation des activités de MSF. 

Zhytomyr 

  • A Zhytomyr, les équipes MSF fournissent un soutien social (colis alimentaires et kits d'hygiène) et un soutien psychologique à tous les patients atteints de tuberculose active afin de les aider à continuer à prendre correctement leurs médicaments et à terminer leur traitement. 
  • MSF transporte également des échantillons à l'hôpital antituberculeux pour qu'ils soient testés et que les évolutions des patients puissent être suivies. 
  • Parallèlement, nous continuons à soutenir l'hôpital régional de lutte contre la tuberculose en lui fournissant des médicaments contre la tuberculose et autres, ainsi que des consommables de laboratoire et de la nourriture pour les patients. 

 Est de l’Ukraine 

MSF a étendu ses activités dans l'est de l'Ukraine pour répondre aux besoins humanitaires croissants dans les zones proches de la ligne de front et dans les lieux accueillant des personnes ayant fui leur foyer. 

Depuis février 2022, nous avons fait don de fournitures médicales et/ou dispensé des formations sur place ou à distance sur les accidents de masse au personnel médical ukrainien travaillant dans de nombreux hôpitaux de l'est de l'Ukraine. 

Dnipro 

  • À Dnipro et dans ses environs, nous soutenons les personnes vulnérables qui ont fui les régions des oblasts de Donetsk et de Luhansk où le conflit est particulièrement intense, et qui séjournent désormais temporairement ou à plus long terme dans des dizaines d'abris et de logements. 
  • De nombreuses personnes vivant dans les abris sont très vulnérables, notamment les personnes âgées, les personnes porteuses de handicap, les enfants non accompagnés et les personnes qui n'ont pas les moyens de faire le voyage vers l'ouest de l'Ukraine ou à l'étranger. 
  • Dans les abris, nos équipes gèrent des cliniques mobiles, offrant des consultations médicales, la poursuite des soins et des médicaments pour les personnes souffrant de maladies chroniques telles que l'hypertension, l'asthme, le diabète, les maladies cardiaques et l'épilepsie, l'orientation vers l'hôpital pour les patients gravement malades, les premiers secours psychologiques et les consultations en santé mentale, ainsi que des articles de première nécessité. 

 Zaporizhzhia 

  • À Zaporizhzhia, nous apportons notre soutien aux personnes qui arrivent de Marioupol et d'autres régions où les combats sont intenses. 
  • Nos équipes gèrent des cliniques mobiles dans le principal centre d'accueil et dans les abris de Zaporizhzhia, offrant des consultations médicales, la poursuite des soins et des médicaments pour les personnes souffrant de maladies chroniques telles que l'hypertension, l'asthme, le diabète, les maladies cardiaques et l'épilepsie, l'orientation vers l'hôpital pour les patients gravement malades, les premiers secours psychologiques et les consultations en santé mentale, ainsi que des articles de première nécessité. 
  • Nous avons également fait don de fournitures médicales et dispensé une formation sur les accidents de masse au personnel du principal hôpital de référence de Zaporizhzhia.  

 Régions de Donetsk et Luhansk  

  • Nous travaillons avec les établissements de santé proches de la ligne de front dans l'oblast de Donetsk pour nous assurer qu'ils disposent de suffisamment de fournitures et de formations pour pouvoir continuer à traiter les patients même s'ils sont coupés des lignes d'approvisionnement par des combats intenses. 
  • Pour certains établissements, nous apportons également un soutien logistique afin qu'ils puissent disposer d'une alimentation autonome en électricité grâce à des générateurs et à l'énergie solaire, et d'eau potable pour continuer à fonctionner jusqu'à une semaine. 
  • Les hôpitaux que MSF a visités dans les régions de Dontesk et Luhansk ont tous une capacité chirurgicale, mais à des niveaux variables. MSF a mis en place une équipe dans la région afin de fournir des conseils, un encadrement et une formation continue aux hôpitaux pour améliorer et développer leur capacité chirurgicale, ainsi que pour intervenir en cas d'afflux massif de patients blessés. 
  • MSF a également lancé un service d'orientation en ambulance pour évacuer médicalement les patients des hôpitaux les plus proches des zones de guerre active à l'est. Géré à partir des villes de Dnipro et de Pokrovsk, il s'agit d'un service de référence d'hôpital à hôpital. L'équipe peut ensuite organiser l'évacuation continue de Dnipro ou d'autres endroits vers Lviv dans le train médical de MSF. 

Ouest de l’Ukraine 

Vinnytsia 

  • À Vinnytsia, nous apportons notre soutien aux personnes qui ont fui d'autres régions du pays et se sont réfugiées dans des logements et des abris temporaires ou à plus long terme. 
  • Dans les abris, nos équipes gèrent des cliniques mobiles, offrant des consultations médicales ; la poursuite des soins et des traitements pour les personnes souffrant de maladies chroniques telles que l'hypertension, l'asthme, le diabète, les maladies cardiaques, l'épilepsie ; l'orientation vers l'hôpital pour les patients gravement malades ; les premiers secours psychologiques et les consultations en santé mentale ; et des articles de première nécessité. 
  • Nous travaillons avec les hôpitaux locaux pour les aider à se préparer à des événements de masse et nous étudions comment nous pouvons fournir de l'eau et un soutien sanitaire. Nos équipes ont également fait des dons aux établissements de santé de l'Oblast. 
  • La réhabilitation de l'espace hospitalier pour accueillir les personnes âgées évacuées des régions orientales est toujours en cours, mais les 15 premiers lits sont désormais prêts. Nous nous coordonnons actuellement avec les autorités pour identifier les personnes à évacuer en priorité. 

Lviv 

  • À Lviv, notre équipe travaille pour soutenir l'unité des brûlés de l'un des grands hôpitaux de référence. 

 Mukachevo en Berehove  

  • Une équipe gère des cliniques mobiles près de la frontière avec la Hongrie, offrant des consultations médicales, ainsi que des soins de santé mentale par le biais de sessions individuelles et de groupe. 
  • Nous avons organisé des formations avec les professionnels de santé locaux, notamment sur la santé mentale pour les psychologues et les premiers intervenants, et nous avons commencé des séances de thérapie de groupe et des consultations individuelles de santé mentale avec les personnes déplacées. 
  • Nous continuons à faire des dons aux établissements de santé dans ces deux endroits et à distribuer des kits d'articles non alimentaires (NFI) pour les personnes déplacées, en particulier dans les zones rurales voisines. 

 MSF dans les pays voisins 

Bélarus 

  • En Biélorussie, MSF poursuit ses programmes réguliers. Nous soutenons le programme national de lutte contre la tuberculose (TB) et le traitement de l'hépatite C dans les prisons. 
  • Depuis 2021, nous aidons également les personnes en déplacement bloquées entre la Biélorussie et les pays de l'UE. 
  • Une équipe MSF a évalué les besoins médicaux et humanitaires aux frontières biélorusse-ukrainienne et biélorusse-polonaise. Nous avons commencé à voir les premiers patients et espérons augmenter notre capacité à fournir une assistance médicale aux personnes déplacées d'Ukraine. 

Pologne 

  • Jusqu'à présent, la Pologne a été la principale voie d'acheminement du personnel et du matériel en Ukraine, et MSF dispose d'équipes chargées de faciliter ces mouvements. 
  • Lors des premiers jours de réponse, MSF a fait don de quelques articles de secours essentiels à la Croix-Rouge de Lublin et à un point d'accueil à Horodlo, près du poste frontière de Zosin. 

Russie 

  • MSF travaille avec les autorités sanitaires des régions d'Arkhangelsk et de Vladimir pour réduire le fardeau de la tuberculose résistante aux médicaments et améliorer le traitement de la maladie.  
  • MSF se prépare à répondre aux besoins des personnes déplacées dans le sud de la Russie et à porter assistance aux personnes dans le besoin. 
  • Dans le cadre de notre projet à Moscou et à Saint-Pétersbourg, où nous travaillons en partenariat avec des ONG locales pour soutenir les groupes vulnérables, nous avons constaté une augmentation du nombre de cohortes pour les soins du VIH et de l’hépatite C, parmi lesquelles des Ukrainiens qui sont bloqués en Russie et ne peuvent pas obtenir de renouvellement de leurs médicaments antirétroviraux.  

Slovaquie 

  • Nous avons signé un protocole d'accord avec le ministère de la Santé pour pouvoir importer des fournitures médicales et nous avons formé le personnel de santé à la tuberculose et à la tuberculose multirésistante. 
  • Pour l'instant, les besoins humanitaires et médicaux critiques sont couverts par les autorités locales et la société civile. 

 

Céline Ronquetti Attachée de Presse, MSF Brussels

 

 

 

A propos de MSF/AZG

Médecins Sans Frontières est une organisation médicale humanitaire d’urgence, active dans plus de 70 pays du monde.